BGL | Pascale Girardin | Jean-Jules Soucy | Jean-Denis Boudreau | Terrance Houle | Cal Lane | Betsabeé Romero | José Luis Torres

Poète et compositrice
Joséphine Bacon | Cristina García Islas


Artistes : BGL
Origine : Québec (Québec)
Résidence : Québec (Québec)
Photo : BGL

Formé par Jasmin Bilodeau, Sébastien Giguère et Nicolas Laverdière, le collectif BGL est connu pour ses installations immersives, sculptures, photographies et performances alliant commentaires sociopolitiques et humour non feint. Avec aisance, emphase et extravagance, le trio s’approprie des lieux d’exposition et des espaces publics (dits « naturels » ou policés). Incorporant plus souvent qu’autrement des objets trouvés dans leurs environnements, les thèmes récurrents sont les effets de la surconsommation, l’environnement en péril, mais aussi la mort, le vrai et le faux et le rôle de l’art dans la société. Sans hiérarchisation, ils fusionnent folklore et design. Ils miment le réel pour mieux le déconstruire, rendent fascinant le trivial. Loin d’assommer le regardeur, le collectif le déroute à tout coup : entre inconfort, évidences et points de vue oscillant entre premier et deuxième degré. BGL n’a pas de chef : éternels adolescents, le trio fomente ses « mauvais » coups entre amis.

www.bravobgl.ca

Les artistes sont représentés par :
Parisian Laundry, Montréal : parisianlaundry.com
Diaz Contemporary, Toronto : diazcontemporary.ca
Autre lien :
youtube.com/user/groupeBGL

PROJET : Le Chablis



Retour
Artiste : Pascale Girardin
Origine : Montréal (Québec)
Résidence : Montréal (Québec)
Photo : Stéphany Hildebrand

En fine spécialiste, Pascale Girardin utilise l’argile et les techniques ancestrales de poterie pour créer tous azimuts tant dans le domaine des arts de la table (gamme de vaisselle à usage domestique) que celui des arts visuels et du design (œuvres architecturales intégrées). Elle trace un parcours totalement inusité dans le monde de la céramique en alternant la production du plus petit objet fonctionnel et d’installations majestueuses (un plafonnier de 100 pieds, une murale de 400 pieds carrés). Ses motifs récurrents évoquent un foisonnement organique (branches, pétales, coraux à la palette de couleur intemporelle) où une apparente rudesse contraste avec la fragilité et la tactilité sensuelle des reliefs. En atelier, le partage et la transmission des compétences avec ses apprentis complices lui sont capitaux. Investie dans l’événement valdavidien 1001 pots depuis l’an 2000, elle « traverse la rue » cette année pour rejoindre le Symposium pour la première fois avec une proposition spatiale en plein air.

www.pascalegirardin.com

Autres liens :
-
http://girardin.smugmug.com
- http://mocoloco.com/fresh2/2011/02/03/corian-flowers-by-pascale-girardin.php

PROJET : Ceci n’est pas un arbre

Retour

Artiste : Jean-Jules Soucy
Origine : La Baie (Québec)
Résidence : La Baie (Québec)
Photo : John Ohis

Jean-Jules Soucy a travaillé régulièrement avec la communauté de La Baie (région du Saguenay) motivé par un sentiment d’appartenance indéfectible avec sa ville natale. La Baie demeure une inspiration et un « matériau » de prédilection. Au tournant du millénaire, le monument permanent – la Pyramide des Ha ! Ha ! – y a émergé. Profondément ancré dans son époque, l’artiste manie et multiplie les calembours visuels et langagiers à géométrie variable. A, B, C et D sont ses lettres préférées dont il forme des combinaisons infinies, répertoire auquel il a récemment additionné les initiales M.D. Adepte du recyclage des idées et des objets, il confère une deuxième vie à des matériaux pauvres ou laissés pour compte. De vastes collectes sélectives ou sollicitations sont à l’origine d’installations à grand déploiement où la participation citoyenne est de mise. Soucy conjugue l’art
– son histoire et sa fonction – et la vie avec agilité.

www.nfb.ca/film/art_n_est_point_sans_Soucy

www.spiralemagazine.com/parutions/220/
portfolio/pfolio_01.html

PROJET : JJS © D



Retour
Artiste : Jean-Denis Boudreau
Origine : Moncton (Nouveau-Brunswick)
Résidence : Moncton (Nouveau-Brunswick)
Photo : Mathieu Léger

Jean-Denis Boudreau partage avec son prochain certains maux de la société contemporaine mais y répond par des solutions face aux affres de la vie sur terre comme du passage de vie à trépas. Ses moyens : astuces, truquages, alternatives absurdes, signalisations graphiques, instructions à suivre et infiltrations en galerie ou sur le domaine public, seul ou avec le Collectif Taupe avec qui il collabore (Jennifer Bélanger, Angèle Cormier, Mario Doucette). Petites tâches anodines ou grands desseins, rien n’échappe à cet artiste-chercheur dont l’œuvre-laboratoire tente de fixer nos dysfonctions quotidiennes. Sans prétention, plutôt bon enfant, l’humour de l’artiste ne cache pas la gravité de son/notre rapport au monde. Sa vision programmatique s’avère sans fin : quels sont les remèdes à la culture de la consommation ? comment exprimer un art pour tous ? À la fois alibi introspectif et réelle attention au monde, l’artiste investigue comment nos vies sont construites.

Autre lien : Collectif Taupe
collectiftaupe.blogspot.com
sites.google.com/site/jeanlegenou
www.
jeanlegenou.com

PROJET : Home Made



Retour
Artiste : Terrance Houle
Origine : Calgary (Alberta)
Résidence : Calgary (Alberta)
Photo : Sonia Pinette

Terrance Houle est un artiste interdisciplinaire, membre de la Blood Tribe. Impliqué dans les communautés autochtones à plusieurs titres, il a visité de nombreuses réserves au Canada et aux États-Unis afin de participer à des cérémonies dont la danse du pow-wow.

Par ses peintures, dessins, vidéos/films, installations, performances, sa musique et d’autres œuvres de médiums mixtes, il pulvérise les perceptions entourant les notions de culture et de race. Il traverse ou détourne les frontières en métissant traditions et contemporanéité sans omettre humour vif et autodérision salutaire. Diplômé en Textile, sa démarche est celle du lien, allant de la famille à la communauté. Coutumes et costumes, aliénation et assimilation, représentations « officielles » et autofictions, passé et présent se confondent sans recherche d’aucun raccord ou synchronisation. À la fois dedans et en-dehors mais sans rupture. Prolixe et ubiquiste, Terrance Houle multiplie les casquettes et se joue des étiquettes.

www.terrancehouleart.com

Autres liens :
- www.youtube.com/watch?v=ZnHI5a4OK8Q&feature=related
- www.youtube.com/watch?v=Y80KcarB3Co&feature=related

PROJET : Naapittahsin' – Song



Retour
Artiste : Cal Lane
Origine : Halifax (Nouvelle Écosse)
Résidence : New York (États-Unis)
Photo : Galerie Art Mûr

Avec ses sculptures et ses installations, Cal Lane réconcilie et fusionne High et Low Art, industrie lourde et arts décoratifs, usinage et artisanat, pénibilité du travail et passe-temps, profane et sacré, brutalité et raffinement, pollution et séduction, masculinité et féminité. Son matériau fétiche est le métal, lourd de préférence, qu’elle recycle et auquel elle confère une seconde nature : entre autres, poutres en acier (I-beam), conteneur, carcasse d’automobile, bidons, charriots, etc. Son objectif ? Les domestiquer, les tordre et les enluminer par ses caresses au chalumeau. Avec une habileté féroce, le geste appropriationniste de l’artiste
métamorphose certaines traces impures de notre temps. L’opération soude les extrêmes (plein et vide, rudesse et sensualité) et repositionne le travail traditionnel des femmes dans l’histoire. Initialement inspirée par sa grand-mère et ses napperons au crochet, les ornementations de l’artiste-dentellière font apparaître des mappemondes et des motifs iconographiques médiévaux ou religieux. Entre monumentalité et éphémérité, Cal Lane dessine et grave du temps recomposé.

callane.com

L’artiste est représentée par :
- Art Mûr, Montréal : artmur.com
- Samuel Freeman, Santa Monica : samuelfreeman.com
- Foley Gallery, New York : foleygallery.com
- Gallery Page and Strange, Halifax : pageandstrange.com

Autres liens :
-
www.youtube.com/watch?v=FhCCkYXSFE4
-
http://vimeo.com/5292765

PROJET : Oil Tank 

Retour
Artiste : Betsabeé Romero
Origine : Mexico D.F. (Mexique)
Résidence : Mexico D.F. (Mexique)

Betsabeé Romero crée des peintures, des gravures, de la photographie et des installations. Elle est reconnue pour « customiser » des automobiles, son ready-made de prédilection qu’elle se décarcasse à enjoliver. Elle opère des rapprochements
transhistoriques, par exemple en gravant sur le caoutchouc de pneus des motifs préhispaniques ou des signes hiéroglyphiques utilisés par la suite comme tampons encreurs roulants. Ses préoccupations formelles fécondes (dissection, ornementation, transposition) ne s’entendent pas sans un questionnement d’enjeux sociaux fondamentaux (précarité, violence, sécurité). Un des mythes de l’Amérique s’avère un fléau : le véhicule automobile qui induit à la surconsommation, au surendettement, à la pollution, aux contradictions d’une valeur comme la vitesse. Hors galerie, elle s’aventure à des installations « Site-specific » et à des ateliers avec des artistes ou des interventions urbaines conçues avec des communautés. Par ses projets en art public, elle rejoint des publics alternatifs au monde de l’art. « Ville-monde », Mexico l’inspire en tous points.

http://arte-mexico.com/betsabee/index.htm

L’artiste est représentée par :
- Anne Reed Gallery, Ketchum, Idaho annereedgallery.com
- Voges Gallery, Francfort, Allemagne vogesundpartner.com
- Galería Rafael Lortiz, Séville, Espagne galeriarafaelortiz.com
- Daniel Abate Galería, Buenos Aires, Argentine danielabategaleria.com.ar

PROJET : Heures de pointe /
A Vuelta de Rueda


Retour
Artiste : José Luis Torres
Origine : Córdoba
Résidence : Montmagny (Québec)

José Luis Torres affirme concevoir des sculptures. Son matériau récurrent est le bois, non transformé et laissé à nu, dans des assemblages qui évoquent au premier abord tantôt des sites en construction tantôt des aménagements mobiliers. Confusion heureuse entre design d’environnement, architecture du paysage et installations immersives, son travail invite en premier lieu à un positionnement expérientiel. En effet, l’artiste crée des aires de « je » et de
« nous » : le visiteur se meut dans ses « déambulatoires » (dont tout aspect religieux relié à ce terme est évacué). Torres dessine des espaces ouverts dans des espaces connotés (galerie-dans-la-galerie-d’art, galerie-dans-la-nature) que le visiteur active. Les titres de ses œuvres indiquent clairement le spectre de sa démarche : Échanges, Dérives, Lieux de passages, Paysages portatifs, etc. Les préoccupations de Torres oscillent entre l’empreinte de l’être humain dans son rapport au monde et la mobilité comme question de survie.

Liens :
- www.ledevoir.com/culture/arts-visuels/
277625/les-derives-de-jose-luis-torres

- www.paysagesephemeres.com/
freepage.php?page=102.76

PROJET : Espaces collecteurs



Retour
LES ARTISTES INVITÉES

Poète : Joséphine Bacon
Origine : Betsiamites (Québec)
Résidence : Montréal (Québec)
Photo (détail) : Jean-Christophe Stefanovitch

Née en 1947, Joséphine Bacon est Innue de Betsiamites. Elle vit à Montréal. Réalisatrice de films documentaires (Mishtikuashisht - Le Petit Grand Européen : Johan Beetz, ONF, 1996), elle est également poète et parolière de chansons interprétées par Chloé Sainte-Marie, parmi lesquelles Mishapan Nitassinan. Elle a fait paraître une suite de poèmes dans le livre Aimititau ! Parlons-nous ! (Mémoire d’encrier, 2008). Elle a publié le recueil bilingue Bâtons à message /Tshissinuatshitakana qui a connu un grand succès (Mémoire d’encrier, 2009). Pour son poème « Dessine-moi l’arbre », tiré de ce recueil, Joséphine Bacon a reçu le Prix des lecteurs du Marché de la Poésie de Montréal en 2010. Plus récemment, elle a écrit le recueil Nous sommes tous des sauvages avec José Acquelin (Mémoire d’encrier, 2011).

http://www.innuaitun.com/modules/smartmedia/folder.php?categoryid
=2&folderid=14

PROJET : L’offrande



Retour
Compositrice: Cristina García Islas
Photo : Olivier Maranda

Née à Mexico, Cristina García Islas fait ses études à la Escuela Superior de Música du Centre National des Arts où elle obtient un diplôme en composition. En 2005, elle s’installe au Canada pour étudier au Conservatoire de musique de Montréal auprès de Michel Gonneville. L’excellence de son travail lui vaut de nombreux prix et bourses. Son répertoire est très varié, allant d’œuvres pour
petites formations instrumentales à des musiques électroacoustiques et pour grand orchestre. En 2010, elle a notamment participé aux 9èmes Rencontres Internationales de Composition Musicale de Cergy-Pontoise (France) ainsi qu’au XXXII Foro Internacional de Musica Nueva, Manuel Enriquez, (Mexique). En 2009, elle participe au Festival International Montréal / Nouvelles Musiques. En 2008, une de ses pièces a été choisie par les Films Zingaro 2 Inc pour un documentaire télévisuel sur les Conservatoires du Québec.

PROJET : A’nayáhuari / 
La voix ancestrale du ciel


Retour
MÉMOIRES DU SYMPOSIUM 2010

MÉMOIRES DU SYMPOSIUM 2010
Marc Walter

Marc Walter est un créateur spécialiste d’installations extérieures ou intérieures spécifiques aux sites sur lesquels elles sont érigées (sculptures, espaces, mosaïques). L’artiste intervient à l’aide de matières organiques et ses créations sont donc le plus souvent éphémères. Souvent de grandes tailles, les oeuvres permettent au visiteur de pénétrer dans un univers et/ou de vivre une émotion
liée à l’histoire des lieux.

PROJET: Territorium Et Tu

Nathalie Levasseur
Photo : Thomas Dufresne

Artiste multidisciplinaire, interpellée par les comportements de l’homme dans son environnement immédiat, Nathalie Levasseur allie sculpture, installation, œuvres in situ, performance et multimédia, dans un art de l’assemblage et de la cohésion.
Elle compte à son actif plusieurs expositions solos et collectives au Québec, au Canada, au Japon, en France et en Espagne. Ses projets ont reçu, à plusieurs reprises, le soutien du Conseil des arts et des Lettres du Québec.

PROJET : Mes racines, Ma Terre